Rassurant de pouvoir compter sur Archives Bois-Francs !
gauche TOUS LES ARTICLES PARTAGEZ L'ARTICLE
Publié le 11.04.2024 -- Nouvelle

Une partie du conseil d’administration. À l’avant-plan, de gauche à droite, Jean Verville, Catherine Vaillancourt, Robyn Croteau, Fernand Raymond. À l’arrière, Edy Savescu, Hélène Ruel et France Auger. Le maire de Saints-Martyrs-Canadiens, Gilles Gosselin et Benoit Béland étaient absents au moment de la prise de photo.

Comme l’a souligné la présidente réélue d’Archives Bois-Francs, Catherine Vaillancourt, l’existence de l’organisme a quelque chose de rassurant et de « sécurisant » pour la population des MRC d’Arthabaska et de L’Érable.

Elle reprenait un des commentaires d’un nouveau membre au conseil d’administration, Jean Verville, qui a accepté la fonction de secrétaire. Archives Bois-Francs tenait sa neuvième assemblée générale annuelle au cours de laquelle, la présidente, le trésorier réélu Robyn Croteau, l’archiviste Michel Pépin ont tracé le portrait des activités de l’année 2023.

Avant la naissance de l’organisme, il n’existait pas de lieu spécifiquement dédié à la cueillette, à la préservation et au traitement des archives des gens, des entreprises, des organismes et des institutions des MRC.

Certes, les sociétés d’histoire et le Musée Laurier en ont recueilli par défaut pour assurer leur sauvegarde. Le Musée vient d’ailleurs de céder à Archives Bois-Francs le fonds Le patrimoine architectural dans les Bois-Francs créé par l’équipe de Gisèle Beaudet, estimant qu’il ne cadrait pas avec sa mission.

Au cours de l’année 2023, Archives a accueilli plusieurs fonds et collections, ceux de la regrettée Fromagerie Tournevent, de l’auteur Pierre Ducharme et procédé au déménagement du volumineux fonds des architectes Binette+Binette dont le transport a requis les services de huit employés de la Ville de Victoriaville. 

Archives a également reçu son premier fonds d’archives audiovisuelles, ces vidéos qu’a réalisées feu Vincent Bédard en 1967 et 1990 en parcourant, en auto, routes et rangs de Notre-Dame-de-Lourdes.

L’assemblée générale annuelle a été l’occasion de féliciter l’archiviste Michel Pépin qui offre maintenant ses services professionnels aux institutions et municipalités au bénéfice d’Archives. Vingt pour cent de sa facture est versé à l’organisme. Au cours de l’année, la présidente et l’archiviste ont animé trois ateliers de sensibilisation aux archives personnelles à caractère patrimonial grâce au soutien financier du Fonds de soutien aux artistes et organismes culturels de la MRC de L’Érable.

De l’Entente de développement culturel de cette même MRC, Archives Bois-Francs pourra également procéder au traitement des archives que possède Patrimoine Princeville et la Société d’histoire de Plessisville. Il ne reste qu’à trouver le bon véhicule de diffusion pour exploiter le riche travail de recherche qu’a effectué Fernand Raymond sur l’histoire de la route 116. L’Entente de développement culturel de Victoriaville-Arthabaska soutient ce projet.

Le coffre aux trésors que devient Archives Bois-Francs rend service à celles et ceux qui y confient leurs souvenirs et à celles et ceux qui s’intéressent à l’histoire. Par exemple, Suzanne Dion a pu écrire son ouvrage « Un village dans un fromage » grâce, entre autres, à l’organisme.